La démocratie en danger : tentative de coup d'Etat aux USA

Publié le par Aulnay Populaire (93)

La démocratie en danger : tentative de coup d'Etat aux USA
Des hordes fascistes aux USA chauffées à l'extrême par Trump ont donc pris le Capitole mercredi afin d'empêcher l'investiture de Joe Biden élu aux élections présidentielles. Selon les images diffusées, la police et l'armée ont eu une attitude ambigüe, tranquille où le laisser faire a dominé. Aux USA on est plus prompt à faire feu sur les noirs qui manifestent que pour faire respecter la démocratie ! Complètement isolé, Trump a du appeler ses hordes à évacuer les lieux. Mais le danger reste présent et appelle une mobilisation exceptionnelle des forces démocratiques et progressistes que nous devons soutenir.
 
Donald Trump a donc fait hier ce qu'il avait menacé de faire tout au long de la campagne électorale présidentielle américaine : lancer à l'assaut des institutions américaines, et dans les rues du pays, ses troupes fanatisées et assoiffées de violence pour plonger le pays dans la tourmente. Lui qui dit incarner "le parti de la loi et de l'ordre" se révèle chaque jour un peu plus, s'il est encore possible, tel qu'en lui-même : dictatorial et ardent militant de la haine et de l'obscurantisme.
 
Donald Trump a appliqué à son propre pays ses méthodes de milices fascistes et de gangster qu'il avait jusqu'ici réservées aux pays et peuples dont il nie les souverainetés populaires et nationales.
 
A coup de mensonges éhontés et de manipulations, d'insultes aussi, Trump a non seulement mobilisé 70 millions d'électeurs au cours du scrutin de novembre dernier mais réveillé pendant son mandat et mis désormais en alerte les réseaux néofascistes les plus troubles de son pays et du monde.
 
Ce qui se déroule dans la première puissance économique mondiale, que d'aucuns continuent de qualifier à tort de "première démocratie" mondiale, appelle à une mobilisation générale internationale citoyenne et des forces de gauche et de défenseurs des droits humains et de la démocratie.  
 
Donald Trump peut toujours quitter la scène politique étasunienne, restent 70 millions d'Etasunien-ne-s qui non seulement s'identifient à son projet mais entendent le voir triompher par tous les moyens.
 
Notre tâche est, sans nul doute, en cet instant, de manifester notre solidarité absolue avec le peuple étasunien que Trump tente désespérément de prendre en otage, et notre soutien total à l'ensemble des forces de gauche et démocratiques étasuniennes : Parti communiste des Etats-Unis (CP-USA), les militant-e-s DSA au sein du Parti démocrate, les syndicalistes, l'ensemble du mouvement #blacklivesmatter.
 
Là-bas, comme ici : #NoPasaran

 

Publié dans Monde

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article