Mobilisation chez Castorama

Publié le par La rédaction - Aulnay Populaire

Mobilisation chez Castorama

Les salariés de l’enseigne de bricolage ont fait massivement grève, ce lundi, contre la diminution de leur prime d’intéressement.

« Pour un salarié payé 1 500 euros brut par mois, la prime d’intéressement va passer de 3 600 euros à 900 euros ! » alerte Nicolas Euzenot, délégué central CGT de Castorama. 

Un véritable manque à gagner pour les salariés du groupe, qui étaient massivement en grève ce lundi 20 juillet, à l’appel de toutes des organisations syndicales (CGT, FO, CFTC, CFE-CGC, CFDT).

L’intéressement, ce dispositif fortement porté par le gouvernement avec la loi Pacte, permettant à un salarié de recevoir la part de la valeur créée par l’entreprise en fonction des résultats affichés par celle-ci, est souvent présenté comme une manière de motiver les salariés. 

Mais la direction de l’enseigne de bricolage en a visiblement cure en décidant de diviser par quatre son montant, occasionnant la colère des travailleurs. « Ce sont 30 millions d’euros d’économies qui sont faits sur notre dos », fustige Nicolas Euzenot.

Selon le syndicaliste, la mobilisation a été forte, puisque près de 60 % des magasins ont connu des débrayages. Et ce malgré des manœuvres de dernière minute. 

« Notre direction a anticipé la grève en attribuant les créneaux du matin aux salariés en CDD ou en intérim, qui peuvent difficilement faire grève », explique Mustafa Babaali, délégué CGT du Castorama Nation, à Paris. 

Sans avancée de la direction, les syndicats prévoient de poursuivre le mouvement social.

Victor Fernandez
Article publié dans l'Humanité

Publié dans Luttes sociales

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article