Auchan champion de la casse des emplois ?

Publié le par Aulnay Populaire (93)

Auchan champion de la casse des emplois ?

Après la suppression de 517 emplois intervenue en début d'année, Auchan, poids lourd de la grande distribution, annonce la disparition programmée de 1475 nouveaux postes.

Cette annonce, d'une brutalité sans nom, frappe au cœur l'ensemble des salarié.es concerné.es et leurs familles, au moment même où le chômage connaît une progression aussi inédite que préoccupante. Quel que soit le métier qu'ils exercent, ces salarié.es voient leur vie s'effondrer. Sûr « qu'avec Auchan, la vie change »... Mais pas dans le bon sens !

Face à cette décision, qui répond à une vision comptable et financière, la mobilisation doit être générale. Elle doit être celle de toute la société, y compris des acteurs économiques, notamment les plus importants. Il faut se serrer les coudes. Et dans le cas d’Auchan, tout doit être mis en oeuvre pour éviter des licenciements et trouver des solutions.

La famille Mulliez, 6ème fortune de France, dispose en effet de réelles capacités financières pour préserver l'emploi de celles et ceux qui font sa richesse, souvent depuis de nombreuses années. Sa fortune est passée de 31 milliards à 26 milliards d’euros. Certes, elle a baissé. Mais je suis aujourd’hui plus préoccupé des salarié.es qui, après 30 ans d’ancienneté, perçoivent une rémunération de 1450 euros net et risquent en plus de perdre leur emploi.

En outre, cette famille perçoit de longue date des aides publiques. Lors de la phase aiguë de la pandémie, elle a pu compter sur le soutien de l'Etat. Demain, elle bénéficiera encore du plan de relance. La famille Mulliez a également su se saisir d'une nouvelle procédure autorisée par le gouvernement, qui lui a permis de racheter l'enseigne Alinea, dont elle avait déclaré la cessation de paiement quelques mois plus tôt, en se délestant de ses dettes au passage.

Je rencontrerai prochainement les représentants des salariés d'Auchan et je vais interpeller la direction du groupe pour que celle-ci assume ses responsabilités sociales et participe au nécessaire effort de solidarité  nationale qu'appelle la situation actuelle.

Fabien Roussel, secrétaire national du PCF et député du Nord,
Paris, le 10 septembre 2020.

Publié dans Social

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article