Parcoursup - le parcours du combattant "MARCHE OU CRÈVE"

Publié le par Aulnay Populaire (93)

Parcoursup -  le parcours du combattant  "MARCHE OU CRÈVE"

Les universités se préparent à l’arrivée de cette génération marquée par la crise du Covid-19 avec de nombreuses interrogations, mais très peu de solution...

Pour tout ces jeunes fraîchement diplômés, c'est la douche froide, c'est une source d’angoisse d’autant plus forte que la pandémie a démultiplié les obstacles et la peur de l’avenir.

Pour beaucoup c'est le sentiment d'être lâchés, mais que vaudra leur diplôme ?

Le gouvernement de son côté grâce à la crise sanitaire, va pouvoir sauter plusieurs étapes et accélérer la mise en œuvre de son projet. À savoir, la suppression du bac, l’instauration d’un contrôle continu et celui d’un enseignement à distance.

« Le bac avait cette vertu d’un examen républicain qui garantissait l’anonymat du candidat, de son lieu de vie et de celui de son lycée. Là, on va passer dans un système où l’évaluation sera omniprésente, de plus en plus tôt, dès le collège. Avec toutes ses conséquences : l’évitement scolaire, la concurrence entre les établissements… Nous sortons du système d’éducation républicain pour entrer dans un modèle libéral, à l’anglo-saxonne. »

On se souvient de la communication du gouvernement qui annonçait dégager des sommes faramineuses pour l'enseignement supérieur et la recherche. « Au final, la montagne a accouché d’une souris. Les 400 millions attribués pour le budget 2021 sont bien dérisoires face à un plan d’urgence nécessaire pour sauver les étudiants et les universités, en très grande difficulté. »

La rédaction - Aulnay Populaire

 

 

Publié dans Education - Formation

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article